Mon système

La SAU de 436 hectares est majoritairement composée de landes et parcours (354 ha).

Voir Suivi dans le temps

INTRANTS 2017

29% du chiffre d'affaire (CA)

  • Concentrés azotés : 20 t soit 19 500€
  • Fioul : 4 000 L / an soit 4 600 €
  • Eau, gaz, electricité : 4 370 €
  • Soins vétérinaires : 1 200 € (800 € de cotisation AVEM et 400 € de médicaments) soit 25 € / UGB
  • Semences de Ray-grass Anglais: 270 €

VENTES 2017

  • Cultures intraconsommées :
    •  Fourrages : 80 t de foin, rendement PT : 6 t de MS / ha (taux de pâturage de 72%)
    • Céréales : 55 t de deux mélanges, seigle / orge et seigle / avoine (permettant une autonomie en concentrés de 75%). Rendements des mélanges : 30 q /ha
  • Lait : 85% du CA
    • 72 000 L / an
    • Commercialisation : 1,4 € / L lait. Coopérative des Bergers du Larzac. 100% du lait est valorisé en Bio.
  • Viande : 15% du CA
    • 280 agneaux vendus à 40 jours pour 13 000 € --> 3,1 € / kg vif
    • 60 brebis réformes pour 2 500 € --> 41 € / brebis
    • Commercialisation: Groupement de producteurs ApproVia (Rodez)

ASSOLEMENT 2017


CHEPTEL 2017

  • 320 brebis laitières de race Lacaune
  • 13 béliers
  • Taux de renouvellement : 25%
  • 80 agnelles pour le renouvellement interne
  • 400 agneaux
  • Prolificité : 1,3
  • Chargement à l'hectare : 0,11 UGB /ha

Effluents: Unique apport de matière organique sur les parcelles. Fumier pré-composté puis stocké au champs avant épandage.


ÉQUIPEMENT 2017

  • Semis :
    • Cultipacker en propriété
    • Charrue déchaumeuse en copropriété
    • Herse rotative avec semoir (3 m) en propriété
    • Semoir (4 m)
  • Foin :
    • Matériel de fenaison en propriété
    • Presse en CUMA
  • Epandeur à fumier en CUMA
  • 16 postes de traite
  • Trieur à grains (monté sur remorque automatisée en 2017)
  • Déchaumeur dents-disque-rouleau en outil unique
  • Bâtiment : construction d'un hangar de stockage

Rotation type

Rotation type
Prairies temporaires : luzerne, sainfoin, trèfle violet et ray-grass anglais
Prairies temporaires : luzerne, sainfoin, trèfle violet et ray-grass anglais
Seigle / Avoine
Seigle / Orge

Données économiques

Indicateur Valeur Commentaires
UTH non salarié

3

 
EBE / UTH non salarié 59 146 €  
Primes (1er et 2eme piliers) / EBE 86 % Le système est sensible aux aides et à leurs variations
Produit d'exploitation brut / ha 652 €  
Capital brut / UTH non salarié 84 025 €  
Capital brut construction / UTH non salarié 8 658 €  
Capital brut matériel et outillage / UTH non salarié 53 075 €  
Capital brut animaux / UTH non salarié 22 292 €  
Capacité économique (Revenu horaire de l'agriculteur comparé au SMIC horaire) 339 % Très bonne aptitude à dégager un revenu tout en étant efficient
Prélèvement privé mensuel / UTH 2 000 €  
Dépendance financière 5 % Traduit une très bonne autonomie financière. 5% de l'EBE sert à rembourser la banque.

 

Ces chiffres, à dire d'agriculteur montrent que ce système permet de dégager un revenu pour trois personnes tout en étant efficient. En effet, il est économe et autonome en ressources. Cependant, il est autonome financièrement (il a très peu de frais de remboursement) mais il est plutôt sensible aux aides.

 

Indicateurs sociaux

 

« Le problème c'est que quand travail est combiné avec plaisir, c'est difficile de mesurer le temps. »

Les associés estiment le temps de travail entre 35 et 40h par semaine avec des petites variations selon les périodes. Ils ont un crédit vacances non limité, c'est à dire qu'ils prennent des vacances dès qu'ils en ressentent le besoin. « Est ce la sensation ne vaut pas mieux que le compte ? » Le fait d'être trois leur apporte un vrai confort de travail et la sensation de ménager leur vie à coté.

 

Diagnostic agro-environnemental

Autres indicateurs agroenvironnementaux :

EQF/L de lait

0,22

Emission de GES (kg CO2 / ha SAU / an)

876

Stockage de C/Emission de GES totales (%)

37

L'essentiel de l'émission de gaz à effet de serre (83%) est dû à la fermentation entérique et à la gestion des déjections animales, ce qui est propre aux systèmes d'élevage.

Le stockage de carbone réalisé grâce aux parcours, haies et lisières de bois permet de compenser 37% de ces émissions.

 

Point forts :

Points faibles :

  • Faible consommation énergétique
  • Diversité végétale et couverture du sol
  • Bilan N et P205 équilibrés
  • IFT nul
  • Très bonne autonomie en fourrages
  • Autonomie en concentrés
  • Part des légumineuses dans la SAU

 

Des indicateurs en cohérence avec le système actuel :

  • Un système quasiment totalement en herbe, l'absence de traitements et la richesse des prairies illustrent les points forts du système.
  • En revanche, les grandes surfaces de parcours « diluent » la part des légumineuses qui sont surtout présentes dans les prairies temporaires.

 

 

Comparaison avec 12 fermes en Polyculture élevage ovin lait et en agriculture biologique.

La SAU moyenne est de 225 ha.

 

Les performances du GAEC d'Egalières sont légèrement supérieures aux performances moyennes des fermes similaires concernant les performances énergétiques, les soldes d'azote et de phosphore ainsi que la couverture du sol. Le GAEC se distingue bien de la moyenne avec une quasi totale autonomie en fourrages.

La ferme a cependant une moins bonne autonomie en concentrés et une surface moins importante allouée aux légumineuses que la moyenne.

Aucun commentaire Ajouter un commentaire

Vidéos

Contact

Laurent REVERSAT, Romain REVERSAT, Frédéric LIBOT

GAEC d'Egalières
Egalières
12230 Nant
Me contacter